Emmanuel Blondin  est intervenant psychosocial agissant à titre de personne ressource     auprès de différentes organisations. Il a notamment participé à l’écriture du Plan de lutte à l’intimidation et la violence à l’école de la Commission scolaire de l’Énergie.

Prévention en cyberintimidation

Il a été l’instigateur du projet ULTIMATUM <Échap> LA CYBER INTIMIDATION et a assumé le rôle de chargé de projet. Cette initiative a été lauréate du Prix d’excellence 2013 du Réseau de la santé et des services   sociaux, dans la catégorie Prévention, promotion et protection de la santé et du bien-être. Cette expérience lui a permis de développer une expertise dans le domaine de l’intimidation et de la cyberintimidation, qu’il   partagera lors de l’atelier.


Michèle Bourdon  est éducatrice spécialisée au soutien intensif de crise en Famille Enfance Jeunesse pour le CIUSSS secteur Alma depuis 2008. 

Comment agir en tant que parent à l’ère du numérique ? 

À la suite de l’obtention de la bourse PROJET INNOVANT 2013, Mme Bourdon s’est penchée pendant six mois sur les impacts possibles des technologies au sein des familles et la place qui revenait au parent comme accompagnateur à l’ère numérique.  Depuis, elle a rédigé le guide «Être parent version numérique», et elle a fait des ateliers de discussions avec des parents d’adolescents et des intervenants du milieu. 


 Annie Campbell est psychoéducatrice depuis 24 ans auprès des adolescents 14-17 ans en milieu scolaire à la commission scolaire de Laval.

École et cyberintimidation : des pistes

Nos adolescents et adolescentes sont constamment sur les réseaux sociaux et peuvent être victimes de cyberintimidation. Cet atelier permettra de mieux comprendre ce phénomène, de bien l’identifier et de donner des pistes d’interventions aux parents.

Jessica Comeau détient une maîtrise en psychoéducation et profite de huit années d’expérience en intervention auprès de clientèles et de milieux divers. Son parcours professionnel lui a permis de développer et de mettre en œuvre plusieurs programmes favorisant le bien-être psychosocial des jeunes.
 
Gabrielle Yale-Soulière détient un baccalauréat en criminologie de l’Université de Montréal et complète actuellement une maîtrise en psychoéducation. Ses expertises de recherche portent principalement sur trois enjeux : la violence en milieu scolaire, les troubles de santé mentale intériorisés à l’adolescence et le transfert de connaissances.

Le programme BLUES – prévenir la dépression et favoriser la réussite scolaire chez les adolescents.

Le programme Blues vise à prévenir la dépression et à favoriser la réussite scolaire chez les adolescents de 13 à 18 ans qui ont des symptômes dépressifs élevés. L’intervention simple, brève et efficace combine six ateliers de groupe et une application web. Blues est une intervention utilisant une approche cognitivo-comportementale qui permet d’éviter un traitement individuel spécialisé et intensif. Le contenu des ateliers et de l’application web seront présentés et accompagnés d’exemples concrets de méthodes pédagogiques utilisées pour prévenir la dépression chez les jeunes.

Sylvain Desautels est enseignant en art dramatique au secondaire à l’Académie Lafontaine, école privée des Laurentides, au Québec. Professeur certifié Google de niveau 2, il s’intéresse aussi au développement des compétences en citoyenneté numérique chez les élèves.

Atelier I : Intégrer les technos en classe : le côté positif de l’histoire.

L’intégration des technologies au service de l’apprentissage et de l’enseignement est une expérience qui bonifie la classe et permet à l’élève de développer des compétences pertinentes au 21e siècle. Appuyée sur une intention pédagogique solide, elle dépasse l’effet spectaculaire des gadgets et permet de réellement transformer l’école. Enseignants et parents trouveront leur compte dans cet atelier qui vise le dialogue-école-famille autour d’un code d’éthique des TIC.

Atelier II : Être parent techno : défis et outils

Être parent à l’ère des réseaux sociaux, des appareils numériques mobiles, d’internet sans fil : un casse-tête de gestion? Si des inquiétudes surgissent, si la simple évocation des mots « FaceBook, SnapChat, Instagram, Messenger » soulève des conflits ou de l’angoisse, si le jeu vidéo prend une place (trop?) importante dans la maison, cet atelier-discussion est sûrement pertinent! Bienvenue aussi aux enseignants qui aimeraient offrir des ressources aux parents de leurs élèves.


Cyr-Marc Desbien est coordonnateur de la production au Centre collégial de développement de matériel didactique. Depuis près de 25 ans, il a supervisé la conception, la réalisation et la production et de plus d’une trentaine de ressources pédagogiques.

Quelles sont les ressources informatisées pour les parents?  

Dans le cadre de cet atelier, le CCDMD présentera quelques-uns de ses produits en lien avec le domaine de la psychologie : Intervention psychosociale, un site web illustrant une démarche clinique ; Éducation spécialisée, un site décrivant une profession aux multiples facettes; SECRA, un logiciel qui simule une communication dans un contexte de relation d’aide;; Intervenir en situation de crise suicidaire, un outil web de formation conçu pour favoriser l’apprentissage de la compétence à intervenir en situation de crise suicidaire.


Maude Lamoureux est conseillère pédagogique Récit pour la FÉEP et elle intègre la technologie au quotidien, et ce, dès la troisième année du primaire. Madame Lamoureux est aussi une enseignante certifiée Google niveau 2 et IClasse.

Établir des conditions gagnantes pour une intégration réussie dès le primaire, c’est possible!                       

Intégrés dans une salle de classe au primaire, les appareils numériques deviennent de précieux outils de travail. Dans cet atelier, il me fait plaisir de faire entrer les parents, les enseignants et les intervenants dans le quotidien numérique de ma classe : de son intégration aux rôles et responsabilités de chacun à l’école et à la maison. C’est par le biais d’un enseignement systématique de la citoyenneté numérique et d’une collaboration étroite entre l’école et la famille qu’une intégration réussie de la technologie en classe est possible.


Edy-Claude Okalla Bana est thérapeute conjugal et familial, travailleur social et psychothérapeute. Il détient un certificat en Cybercounselling  et il est titulaire d’un doctorat en histoire moderne et contemporaine de l’Université Paris-Sorbonne et de deux maîtrises en sciences de gestion des organisations.

Le cybercounselling au service de la thérapie familiale

Monsieur Okalla Bana est un spécialiste dans la conception et l’utilisation de modalités d’intervention thérapeutiques à travers les mondes virtuels. Pour cette raison, sa maîtrise de recherche en Service social s’est attachée à identifier : « la construction de la conjugalité chez les conjoints de couples formés sur les sites de rencontre en ligne : une perspective interactionniste symbolique ». Son expérience dans le cybercounselling sera mise de l’avant lors de l’atelier, pour montrer une version plus moderne de la thérapie familiale.


 Jean-Pascal Lion détient une maîtrise en administration des affaire et il est  un ancien vice-  président marketing de Vidéotron et l’ancien vice-président Internet chez Bell Canada, où il a supervisé le  lancement du service Sympatico.

 Matt Fogel détient un baccalauréat en informatique et génie logociel, il est le fondateur de Fuzzy.ai, entreprise spécialisée dans la mise en marché de modules d’intelligence artificielle. Il est également Mentor chez FounderFuel, un fonds d’investissement et un accélérateur pour les start-ups.

    Intelligence artificielle… Déjà hyperactive

Elon Musk, le PDG de Tesla Motors et de Space X et l’astrophysicien Stephen Hawking la décrivent comme la plus sérieuse menace à la civilisation humaine. On la présente souvent comme une technologie en devenir, mais elle est déjà bel et bien présente dans nos vies quotidiennes, souvent sans que nous le sachions: l’intelligence artificielle (AI). Cet atelier permettra de définir et d’expliquer le concept d’intelligence artificielle tout en donnant des exemples de son utilisation auprès des adolescents.